Repas de fête sans prise de tête? Une épaule d'agneau en cuisson lente!

J'ai testé à deux reprises cette recette qui a vraiment fait l'unanimité chez mes invités.

Une viande ultra fondante, des légumes savoureux et surtout une préparation qui permet de profiter de sa soirée!!!


Je conseille donc cette recette sans hésiter!!

Belle maman m'a prêté sa cocotte Staub qui a contribué à mon avis à la réussite de la recette, mais si vous n'en avez pas, ce n'est pas grave, un plat recouvert d'aluminium pourra faire l'affaire!

Les ingrédients (pour 5-6 personnes)
  • Une belle épaule d'agneau
  • Une botte de céléri
  • Un beau poireau
  • 5 6 carottes
  • Un gros oignon rouge
  • 2 ou 3 têtes d'ail
  • 2 brins de romarins
  • 2 feuilles de laurier
  • Quelques branches de thym
  • Sel
  • Huile d'olive
Pour l'accompagnement : pommes de terre rôties au four ou gratin dauphinois 

La préparation :
Découpez les légumes en morceaux. Cette étape peut être faite à l'avance.
Préparez les gousses d'ail.

Masser l'épaule avec un peu d'huile d'olive.

La belle épaule choisie par mon boucher chéri :)

Piquer quelques gousses d'ail fendues en deux dans la viande, recto et verso, avec quelques brins de romarin.


Disposez les légumes et l'ail restant dans la cocotte, avec le laurier, le thym et quelques brins de romarin. Ajoutez un filet d'huile d'olive et un peu de sel.
Puis ajoutez la viande.


Fermez la cocotte et enfournez pour 4h dans un four à 150°.

Et 4h plus tard... tadaaaaam!


A peine besoin d'un couteau pour détacher la viande!

NB :
A Noël je craignais de manquer de légumes en garniture, j'ai donc cuit au préalable le même assortiments de légume à part, à 180° en remuant régulièrement et c'était délicieux.

J'ai eu également besoin de mon four pendant 45 min pour cuire les pomme de terre (juste coupées en deux avec du beurre, de l'huile d'olive et de la fleur de sel), j'ai donc retiré le plat de viande sans ouvrir et cela n'a pas posé de problème particulier, la fonte conservant parfaitement la chaleur.

Ce plat se réchauffe sans souci! On s'est même demandé si ce n'était pas encore meilleur le lendemain!

En résumé un plat simple et goûteux qui fait sensation : JE VALIDE :)

Un joyeux Noël perruchal!

Une fois de plus le père Noël a gâté Perruche!!!

Plus besoin de piquer la chouette cocotte de belle maman!

Maintenant j'ai MA COCOTTE STAUB!!!


Merci à Mr Perruche qui a su taper dans le mille une fois de plus!!

Mais mon plus beau cadeau aura été de passer ces fêtes avec les gens que j'aime et en particulier ma soeur avec qui je partage une expérience toute particulière...


Vivement 2014 que nos choupettes viennent nous apporter encore un peu plus de bonheur!!!

La fameuse brioche Butchy : une des meilleures brioches que j'ai réalisée!!

J'ai vu cette recette de nombreuses fois sur internet et j'ai enfin sauté le pas!!
Et je ne suis absolument pas déçue!
Une mie hyper-moelleuse, toute douce, et une réalisation très très simple et rapide!! Le tout sans beurre!!


Les ingrédients :
  • 500 g de farine type 45
  • 20 g de levure de boulanger fraiche
  • 1 pot de crème fraîche épaisse entière de 20cl 
  • 90 g de sucre
  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de rhum 
  • 80 à 100 mL de lait entier 
  • 1 cuillère à café de sel

La préparation :
Émiettez la levure dans le fond du bol et diluez avec 20 g de lait. Ajoutez la farine, le sucre, le pot de crème, le sel.
Cassez et pesez les deux oeufs dans un bol, ajoutez le rhum puis le lait jusqu'à ce que le poids atteigne 180 g.
Ajoutez le mélange dans le bol.
Mélangez au crochet 10 à 15 minutes (à la main, comptez un pétrissage de 20 minutes)

Si la pâte parait trop molle, vous pouvez rajouter un peu de farine.

Formez une boule et faites lever 1h30. Si vous faites la pâte la veille, faites la première levée au frigo toute la nuit.

L'étape de façonnage :
J'ai choisi un moule rectangulaire et j'ai séparé le pâton en boules d'environ 45-50g. Je vous conseille de peser pour un résultat plus esthétique.


Faites lever 45 min à 1h. 


Puis cuisez 30 minutes à 150° en surveillant bien pour qu'elle ne colore pas trop (si c'est le cas mettez une feuille d'aluminium pour finir la cuisson).


Laissez refroidir avant de déguster! (et croyez moi c'est l'étape la plus difficile!!)




NB :
Cette brioche est excellente "fraiche". Si vous ne la mangez pas de suite, mieux vaut la congeler rapidement. C'est ce que j'ai fait en séparant les boules. A ma grande surprise, après quelques dizaines de secondes au four micro onde en mode décongélation, c'est juste parfait!!

Filet mignon à l'estragon

Une recette glanée sur le blog de Chef Nini (une pure merveille ce blog!) qui m'a attirée par sa simplicité et sa rapidité d'exécution!

Finalement le plus long a été de couper mes carottes en brunoise!
(NB pour le non cuisiniers : une brunoise est une découpe de légume en tous petits cubes de quelques millimètres) 

Avec Mr Perruche nous avons été séduits par le super goût de la sauce, les petits légumes juste croquants apportants une touche géniale à l'ensemble.

Je conseille l'utilisation d'estragon frais! C'est un peu pénible à nettoyer, mais c'est bien meilleur, et on peut le congeler sans problème!

Les ingrédients (pour 2) :
  • Un filet mignon pour 2
  • 3 grosses carottes
  • Une grosse échalote
  • 2 cuillères à soupe d'estragon frais
  • 10 cL de crème liquide
  • 20 cL de vin blanc
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • 1 cuillère à café de maïzena
  • Huile d'olive


La préparation :
Découpez les carottes et l'échalote en brunoise. Hachez l'estragon.


Coupez le filet en tranches épaisses.


Faites dorer le filet mignon sur ses deux faces dans un cocotte ou une sauteuse.


Ajoutez ensuite les carottes et l'échalote, puis l'estragon.



Versez le vin blanc et l'eau.
Couvrez et laissez mijoter une vingtaine de minutes.

Retirez ensuite les morceaux de viande, ajoutez la moutarde, le crème et la maïzena.
Laissez mijotez 5 minutes pour faire épaissir la sauce, puis replacez les morceaux de viande dans la sauce pour les réchauffer!


J'ai choisi comme accompagnement des tagliatelles.

Bon appétit!

Petits pains burgers selon Blend! On touche la perfection!

Avec Mr Perruche le burger est un de nos plats fétiches... déjà parce que ça nous rappelle nos séjours aux USA, et aussi parce que, lorsque tout est fait maison, c'est un pur délice...

Une photo vaut mieux que mille mots, je vous laisse juge...


Ce qui prime vraiment dans un bon burger, c'est le pain. Jusqu'à présent, j'utilisais cette recette ICI, qui me plaisait bien, mais qui manquait, selon moi, d'un peu de brioché.

Lorsque que Soeur Perruche m'a offert ce livre, Mr Perruche a été très emballé car il avait déjà testé ces burgers (Blend est une enseigne parisienne, voire ICI) et il avait adoré!


En route donc pour la préparation de ces petits burgers!!

Les ingrédients pour 8 pains :
  • 420 g de farine T65
  • 10 g de levure boulangère en sachet (soit 2 sachets) ou deux cuillères à café de levure SAF
  • 40 g de sucre
  • 25 g de beurre mou
  • 2 cuillères à café de sel fin
  • 175 ml de lait fermenté ou lait ribot (on trouve ce lait au rayon crèmerie, au frais)
  • 1 oeuf + 1 jaune d’oeuf.
  • 1 blanc d’oeuf pour la dorure
  • Graines de sésame, de pavot ou autre graine de votre choix
La préparation :

Dans le bol du robot, mettez la farine, la levure, le sucre et le sel. Ajoutez le lait fermenté, l’oeuf entier et le jaune d’oeuf. Mélangez pendant cinq minutes jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajoutez ensuite le beurre en morceaux et pétrissez environ 15 minutes. 
Si vous utilisez de la levure SAF, réactivez-la 10 minutes avant dans 15 g d'eau tiède et ne mettez que 160 g de lait.

Formez une boule, replacez la pâte dans le bol du robot et couvrir. Je fais en général lever la pâte dans mon four éteint. La pâte doit doubler de volume (comptez 1h30).

Lorsque la pâte a bien monté, dégazée là puis divisez là en 8 morceaux égaux. Formez de jolies boules régulières. (La technique du "boulage" c'est ICI)

Placez les boules sur une plaque couverte de papier sulfurisé ou d'un tapis silicone légèrement fariné. Faites lever à nouveau dans le four tiédi environ une heure. Les pains sont prêts à cuire quand vous les touchez et que l’impression du doigt revient très lentement.

Préchauffez le four à 190 °C. 
Battez le blanc d’oeuf avec un petit peu d’eau, et badigeonnez doucement les boules et parsemez de graines.


Enfournez pour 15 à 18 minutes, jusqu’à ce que les pains soient bien dorés.


Laissez refroidir avant de couper et de laisser libre cours à votre imagination!!


Verdict :
Un pain absolument parfait, très moelleux, d'une taille idéale. Ils sont plus ronds et moins larges que ma recette précédente, mais nous avons apprécié ce format!

Il est tout à fait possible de les congeler, dans ce cas il suffit juste de les laisser décongeler à température ambiante avant utilisation.

ENJOY!!!

La recette du pain complet moelleux, version levain Kayser (Suite au post précédent)

La semaine dernière j'ai réalisé un pain complet ultra moelleux qui m'a conquise par sa texture d'enfer!


Entre temps, j'ai réalisé un levain Kayser (voir la recette ICI) et j'ai trouvé que le résultat était encore meilleur en goût!!

En particulier le petit goût un peu acidulé de la levure a complètement disparu!

Niveau texture, ça reste hyper moelleux et un peu humide, j'adore!

Du coup je remets les ingrédients, pour la réalisation, reportez vous au post précédent!

EDIT : J'ai retiré 30g d'eau à la recette, trouvant la pâte vraiment trop collante. A adapter selon votre farine!!

Les ingrédients :
  • 320 g de farine complète T110 
  • 40 g de flocons de pomme de terre = purée 
  • 120 g de levain Kayser
  • 1/2 cuillère à café de SAF levure (ou 4 g de levure fraiche)
  • 1,5 cuillère à café de sel 
  • 220 mL de lait tempéré
  • 100  70 mL d'eau 
  • 40g de beurre mou 
  • du lait pour la dorure et des petits flocons d'avoine

NB
La pâte reste très collante, c'est normal et je pense que c'est ce qui lui confère cette texture particulière.
N'essayez pas de trop la travailler après le pétrissage, pour ma part je l'ai rassemblée à l'aide d'une spatule sur mon plan de travail très fariné et j'ai constitué une boule rapidement.
Après la levée, j'ai juste dégazé, replié une fois en portefeuille et coupé en trois morceaux.


Pour un pti déj réussi : pain complet ultra moelleux

Je suis actuellement en train de tenter de changer un peu quelques habitudes alimentaires et notamment d'essayer de réduire les produits raffinés de mon alimentation.


Du coup, pour mon petit déjeuner j'avais opté pour du pain de mie complet industriel, par facilité... J'ai donc recherché une recette de pain complet qui soit moelleux et pas trop dense pour mon pti déj. 

Je suis tombée sur la recette de Sandra du blog Le Pétrin, et j'ai tenté la recette en modifiant quelques point : l'utilisation d'un lait fermenté (je ne sais pas ce que ça apporte, mais j'en avais à finir dans le frigo) et la forme puisque j'ai opté pour un pain plutôt que des mini pains (plus facile à trancher pour congeler et ressortir au fur et à mesure)

Les flocons de pommes de terre apportent de l'amidon, ce qui donne un pain plus doux et moelleux. je pense qu'il est possible de faire sans, mais je pense que ça donnera un peu moins "humide".

PS : J'ai tenté la même recette avec du levain Kayser et j'ai trouvé le résultat très convaincant!! A voir ICI !!

Les ingrédients :
  • 400 g de farine complète T110 
  • 80 g de flocons de pomme de terre = purée 
  • 2 cuillère à café de levure sèche instantanée (SAF levure pour moi ici)
  • 1,5 cuillère à café de sel 
  • 220 mL de lait fermenté (du lait normal dans la recette initiale), à température ambiante de préférence
  • 160 mL d'eau 
  • 40g de beurre mou 
  • 1 blanc d'oeuf pour la dorure (le lait fonctionne aussi très bien) et des petits flocons d'avoine
La recette :
Activez la levure SAF dans 20 mL d'eau à 38°.
Dans le bol du robot : versez la farine, les flocons de pomme de terre, le sel, le lait et le reste de l'eau. Commencez à mélangez puis ajoutez la levure. 
(A la main c'est pareil, sauf que ça demande plus d'huile de coude!!!)

Laissez pétrir 5 à 10 min, puis ajoutez le beurre. Laissez à nouveau pétrir 15 min.
Si au bout de 5 à 10 min la pâte parait très collante, rajoutez un peu de farine, prudemment. Ma pâte est restée un peu collante.
(A la main le beurre doit être introduit progressivement, et la pâte travaillée au moins 10 min après l'adjonction du dernier morceaux de beurre)

Formez une boule, placer là dans le bol du robot et laissez reposez 1h30 dans un environnement chaud  jusqu'à ce que la pâte double de volume.

Transvasez la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Divisez en 3 morceaux et placez dans votre moule (ici un grand moule à cake).

Laissez levez environ 1h.


Préchauffez le four à thermostat 6 ou 180°.

Badigeonnez le pain de dorure et placez si vous le souhaitez quelques flocons d'avoine sur le dessus.


Cuire environ 40 à 50 minutes. Le pain doit être doré.



Laissez refroidir sur une grille.

Bon petit déj'!!


Verdict:
La texture est exactement celle que je recherchais. Pas du pain, plus un pain de mie, moelleux et tout doux.
J'avais un peu "zappé" mon pâton à la première levée qui a du coup duré un peu longtemps donc le goût de la levure est assez prononcé dans cet essai. Il serait possible je pense de faire une levée lente au frigo pour la nuit, à tenter!
J'ai opté pour un tranchage rapide après refroidissement et une congélation, et je repasse les tranches au grille-pain c'est parfait!

Croqu'cake au chèvre pour un apéro festif!

Une recette qui ne paie pas de mine et qui a eu beaucoup de succès!
L'idée est de faire un cake à base de croque-monsieur!
Découpé en petits morceaux c'est un apértif idéal, en tranches avec une salade cela fait un plat complet délicieux!


Les ingrédients pour un grand moule à cake :
  • Un paquet de 16 à 24 tranches de pain de mie
  • 25 cL de crème liquide
  • 3 oeufs
  • 2 crottins de chèvre
  • 4 à 6 tranches de jambon
  • 40 g de parmesan
  • Sel et poivre
La préparation :
Faites fondre les crottins avec la crème. Hors du feu, ajoutez les oeufs et battez bien fort. Salez et poivrez.
Mixez le parmesan.
Couvrez le moule de papier sulfurisé.
Déposez une couche de pain de mie, en découpant si nécessaire les tranches à la bonne taille. Puis versez avec une louche la préparation fromagère en faisant pénétrer dans le pain. Ajoutez une couche de jambon, puis saupoudrez de parmesan. renouvelez jusqu'en haut du moule, finir par du pain, de la sauce au fromage et du parmesan.
Cuisez 30 à 40 minutes jusqu'à ce que le cake soit bien doré!

Pas très photogénique, mais rien qu'à l'odeur...
Servir tiède.

En apéritif je l'ai servi comme ceci avec des blinis aux courgettes et une sauce chèvre à base de Petit Billy!
Beaucoup de succès!


Quelques remarques:
  • Les quantités sont difficiles à préciser car selon le moule et le type de pain de mie, on peut avoir des besoins très différents.
  • Je retirai peut être la croûte pour des raisons esthétiques la prochaine fois et je laisserai peut être un peu plus d'espace entre le pain et le moule que je comblerai avec de la sauce (il m'en restait pas mal)


A retenter sans hésiter en tout cas!!

Soupe de légumes au bon goût d'enfance

Ce bel été a fini par laisser place à des journées plus maussades... Le moment pour moi de repartir sur des plats hivernaux chaleureux et réconfortants!

La soupe c'est pas très photogénique!

J'ai toujours aimé la soupe, et finalement, c'est un plat qui nécessite peu de préparation et pour peu que l'on ait un autocuiseur, ça cuit très rapidement.

Pour moi le goût d'enfance c'est le céleri, aliment que je consomme peu et que maman Perruche glissait souvent dans ses préparations. Du coup, j'ai retrouvé ce petit goût si particulier des ses soupes!

La tranche de lard, c'est le petit plus gourmand, la lard utilisé était du vrai lard fumé de manière artisanale et une seule tranche a merveilleusement parfumé cette soupe toute simple!

A vos épluche-légumes!


Les ingrédients :

  • 4 pommes de terre
  • 4 carottes
  • 1 poireau
  • 2 ou 3 branches de céleri
  • 1 oignon
  • 1 tranche de lard fermier
  • 1L500 d'eau
  • Un cube de bouillon de volaille
  • Sel


La préparation :
Lavez, épluchez et coupez les légumes grossièrement.
Faites revenir le lard en morceaux avec les oignons puis le poireau quelques minutes.
Ajoutez le reste des légumes, le cube, l'eau et cuisez soit à l'autocuiseur (20 minutes) soit de manière traditionnelle (comptez 40 minutes à 1h).

Mixez le tout. Si la texture parait trop épaisse rajoutez un peu d'eau. Pour ma part, je préfère que la soupe soit un peu épaisse car je la réchauffe avec un peu de lait (ou de crème pour les gourmands!)
Rectifiez l'assaisonnement en salant selon votre goût.

C'est prêt!

Pour un soir avec une tartine de fromage ou une entrée, c'est parfait et très sain!


Pour un anniversaire de Perruche : mini-panacotta banane caramel

30 personnes qui viennent fêter mon anniv'... et de l'énergie qui manque un peu!
J'étais donc à la recherche d'une recette simple et efficace à mettre en mini-verrines.

Je suis tombée sur cette recette de panacotta toute simple chez Chef Nini au goût de caramel, accompagné de banane.

J'ai adapté les quantités et la mise en forme et hop!

Chocolat et caramel banane!

Je vous recommande de préparer cette recette au moins douze heures avant, et au mieux la veille, car je trouve que le goût de la banane était plus prononcé le lendemain.

Les ingrédients : pour 20 mini panacotta

  • 2 ou 3 bananes
  • 40 cL de crème liquide
  • 10 cL de lait entier
  • 120 g de sucre
  • 4 g de gélatine
La préparation :
Découpez les bananes en petits morceaux. Déposez-en une cuillère à café au fond des verrines.


Faites un caramel avec le sucre : c'est tout simple, il suffit juste de laisser le sucre tranquillement se caraméliser, SANS mélanger, en remuant un peu la casserole. 
Attention de ne pas le faire trop brunir, au risque que le goût devienne amer. Faite chauffer en parallèle la crème et le lait jusqu'à frémissement.
Lorsque le caramel est assez brun, ajoutez la crème en petites quantités, progressivement en mélengeant bien. Laissez cuire un petit peu pour que le caramel qui se serait éventuellement solidifié fonde à nouveau.
Répartissez dans les verrines et laissez au frais au moins 12h!


Vous pouvez décorer en saupoudrant d'un peu de cacao!

Bon appétit!!

Pâtes aux épinards, ricotta et zestes de citron

Une recette rapide et facile, et que j'ai réalisé avec des épinards surgelés compte tenu qu'il n'est pas toujours facile d'acheter des épinards frais.
J'ai donc tenté avec ce que j'avais... et on a beaucoup aimé!


Je me suis basée sur le recette d'un blog que j'aime beaucoup et que je suis depuis longtemps : celui de Beau à la louche. Et du coup en utilisant les épinards surgelés, ça devient vraiment une recette express!

Les ingrédients pour 3-4 personnes :
  • 250g de ricotta
  • 450g d'épinards
  • 10 cL de crème liquide
  • 50g de parmesan rapé 
  • Trois gousses d'ail
  • 80g d'amandes concassées
  • Un citron non traité
  • 300 g de pâtes
  • Huile d'olive
  • Sel et poivre
La préparation :
Faites revenir les épinards encore congelés avec un filet d'huile et trois gousses d'ail pressées. Salez et poivrez. Laissez cuire jusqu'à ce que le liquide ait bien disparu. Versez la crème liquide. 
Mélangez dans un saladier la ricotta, le parmesan, les amandes concassées, le zeste et le jus d'un citron. Ajoutez aux épinards. Rectifiez l'assaisonnement.

Faites cuire les pâtes puis mélangez les et réchauffez les doucement avec la sauce.
Servez et ajoutez un peu de parmesan râpé! (j'ai mis quelques pignons pour la déco, mais ce n'est pas indispensable)

Un plat goûteux, rapide et complet!


Soufflés au comté (inratable?) : première tentative d'un grand classique

Le concept du soufflé m'a toujours fasciné mais j'avoue qu'en dehors de ma recette du soufflé au chocolat selon la recette de Valrhona, je n'ai jamais vraiment osé tenté l'expérience du soufflé salé par peur d'un grand ratage.

En manque d'inspiration un dimanche soir, j'ai décidé de tenter l'expérience. Après avoir trainé sur pas mal de blogs j'ai vu qu'une recette revenait souvent et semblait inratable! Il s'agirait a priori d'une recette de Cyril Lignac issue de son livre "C'est moi qui cuisine, oui chef!" Allez zou, on tente!


Par contre les photos de soufflés... c'est pas simple!!! Donc désolé, c'est loin d'être une oeuvre d'art!

Les ingrédients pour 4 ramequins :
  • 15 cl de crème liquide
  • 1,5 cuillère à soupe de Maizena
  • 15 g de beurre + du beurre pour graisser les moules
  • 3 oeufs
  • 110 g de comté râpé
  • 2 pincées de noix de muscade en poudre selon les goûts
  • Sel et poivre
La préparation :
Préchauffez le four à 200°. 
Beurrez soigneusement les ramequins.
Portez à ébullition la crème liquide avec la fécule en mélangeant sans cesse jusqu'à obtention d'une pâte épaisse. Ajoutez ensuite le beurre hors du feu.

Séparez les blancs des jaunes et battez les blancs en neige bien ferme. Ajoutez les jaunes un à un dans la casserole en mélangeant bien, puis ajoutez le comté râpé et la noix de muscade. Salez et poivrez. 
Hors du feu, versez d'abord 1/3 des blancs en neige dans la casserole et mélangez délicatement puis ajoutez le reste sans les casser.

Versez la préparation dans les ramequins. 
Mettez au four 25 à 30 minutes, sans ouvrir la porte du four. 
Les soufflés sont prêts quand ils sont gonflés et dorés. Servir très rapidement!


Verdict :
Une texture très sympa et un très bon goût!
En plat avec une salade pour un soir c'est parfait!
Par contre en faisant la cuisson à chaleur tournante à 200° la cuisson s'est faite beaucoup plus rapidement j'ai dû baisser rapidement la température, la prochaine fois je mettrai mon four à 160-180°.


Après les excès : poulet rapide et léger au citron

Une recette toute simple et sacrément gouteuse que j'ai réalisée vite fait au retour des vacances.
L'impératif : de la légèreté surtout... et de la rapidité !

La légèreté c'est surtout parce que la cuisine américaine c'est plutôt ça :


Alors une petite recette plutôt "light", ça fait du bien!!

Les ingrédients (pour deux personnes) :

  • Des pâtes pour deux personnes
  • 2 filets de poulet
  • Un demi citron
  • Un yaourt brassé
  • Moutarde
  • 3 gousses d'ail
  • Raz El Hanout
  • Huile d'olive
  • Fond de volaille en poudre 


La préparation : 
Découpez les filets de poulet en morceaux pas trop petits, mettez les dans un bol avec le jus d'un demi citron, l'ail haché et deux cuillères à soupe d'huile d'olive.
Laissez marinez au moins une heure (je pense qu'on peut mettre à mariner dès le matin)

Une fois marinés, placez les morceaux de poulet dans un poêle et laisser cuire doucement avec une belle cuillère de Raz El Hanout. Surtout gardez la marinade!
Commencez à faire cuire les pâtes.

Ajoutez un yaourt au reste de la marinade, avec une à deux cuillères à café de moutarde (selon les goûts), une à deux cuillères à café de Raz El Hanout, sel. Réservez.

En fin de cuisson de la viande, ajoutez deux cuillères à café de fond de volaille et un demi verre d'eau. Laissez réduire quelques minutes jusqu'à ce que la sauce nappe la viande.

Servez les pâtes bien chaudes avec un bol de sauce (froide) et la viande.

Bon l'appareil photo était aussi en vacances, désolée pour la qualité!!

Verdict : 
Un plat ultra rapide et très léger.
Au niveau goût l'association des saveurs est parfaite, on s'est régalé!
A refaire sans hésiter!

Une petite dédicace à @svperlulu qui j'espère va bientôt se mettre aux fourneaux : c'est FACILE!!

Un grand classique au goût de madeleines de Proust : les crèmes caramel!

Toujours à la recherche de recettes simples et surtout réalisables à l'avance (toujours plus pratique quand on invite!!), je suis retombée sur un grand classique que je n'avais jamais encore tenté : les crèmes caramel!



Et bien je n'ai pas été déçue... Comme dans mes souvenirs d'enfant, il s'agit d'un dessert succulent et très sympa à présenter. Il est préférable de le réaliser la veille pour que le flan s'imprègne bien du caramel.

J'ai essayé de trouver une recette pas trop lourde, certaines en effet contiennent un nombre effarant d'oeufs et même si ça doit être très bon ça me bloque un peu...

Le seul point un peu délicat de la recette c'est la réalisation du caramel, mais c'est un coup à prendre!
Alors, on tente la recette??

Les ingrédients pour 6 à 8 ramequins (selon la taille des ramequins) :
  • 600 mL de lait entier
  • 4 oeufs
  • 120 g de sucre
  • Une gousse de vanille
  • Quelques gouttes d'extrait de vanille
  • Pour la préparation du caramel : 150g de sucre et 2 cuillères à soupe d'eau

La recette :
Préparez les ramequins dans un plat à bord haut.
Fendez la gousse de vanille en 2 et grattez les graines de vanille, mettez l'ensemble dans le lait et faites le chauffer doucement jusqu'à l'ébullition.
Battez les oeufs dans le bol du robot avec le sucre jusqu'à blanchissement.

Parallèlement, mettez le sucre dans un casserole avec les deux cuillères d'eau. Portez à ébullition sans mélanger jusqu'à obtention d'un caramel brun clair.
Versez rapidement le caramel et chemisez les ramequins (des conseils ici)

Versez le lait porté à ébullition sur les oeufs en battant bien. Si une mousse se forme au dessus de la préparation il vaut mieux la retirer à l'écumoir ou attendre qu'elle disparaisse.

Répartissez la préparation dans les ramequins.

Pour la cuisson au bain-marie : 
Faites chauffer le four à 160°.
Faites chauffer de l'eau à la bouilloire et verser l'eau dans le plat pour que les ramequins soient immergés aux trois-quart.
Faites cuire environ 45 minutes (ça dépend de votre four). Il faut que la partie centrale de la surface de la crème ne soit plus liquide mais que les crèmes restent tout de même un peu tremblotantes.
A ce stade, sortez les crèmes et laissez les tiédir hors du four dans le bain-marie.
Placez ensuite les crèmes au frais.

Démoulez le lendemain en passant délicatement un couteau sur le pourtour de la crème (des conseils ici)



Pour la décoration, j'ai utilisé un reste de caramel que j'ai fait couler sur une feuille de papier sulfurisé et ça a fait une chouette déco!

Servez immédiatement!

Miaaaaaam!


Les "vrais" bagels... en attendant les vacances à NYC!

Cela faisait un bon moment que je souhaitais tester une recette de bagel, surtout depuis mon voyage à New York il y a deux ans.

Je me suis donc lancée... sans trop savoir où j'allais en définitive car j'ai découvert que les vrais bagels se cuisait en deux temps, avec une cuisson au préalable à l'eau bouillante. J'avoue avoir eu quelques craintes, mais en définitive tout s'est bien passé!

Mieux vaut prévoir un peu de temps toutefois, le mieux étant de faire une levée lente au réfrigérateur la veille!


La recette :
  • 800 g farine T45
  • 540 mL d'eau tiède
  • 2 cuillères à café de levure SAF
  • 30 g de beurre ramolli
  • 1 cuillère à café sucre et 1 cuillère à café de miel
  • 1 cuillère à café de sel

La préparation :
Mélangez au préalable la levure et 60 mL de l'eau de la recette et une pincée de sucre. 

Dans le bol du robot (ou un grand saladier pour les courageux qui travaillent à la main) mettez tous les ingrédients sauf la farine et la levure. 

Ajoutez en suite la levure et 200 g de farine en tournant toujours dans le même sens : ceci permet de former le réseau glutineux. Ajoutez ensuite petit à petit le reste de la farine.

Travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle forme une belle boule. La pâte va rester molle. On considère qu'elle est assez travaillée lorsque l'on appuie sur la pâte et que l'empreinte revient doucement. (à la main il vaut mieux à obtention d'un amas plus compact la retravailler sur le plan de travail)

Oh la belle boule!

Laissez lever jusqu'à ce que la pâte double de volume.

Ça a très très bien levé chez moi!!

Puis dégazez la pâte et retravaillez là rapidement en la repliant plusieurs fois pour reformer une boule. Couvrez et laissez lever au moins 4h ou une nuit au frigo pour laisser se développer les arômes.

La cuisson : 
Elle est assez particulière car elle se fait en deux temps : d'abord une cuisson par pochage puis une cuisson au four.

Préchauffez votre four à thermostat 8 (250°C).

Préparez un torchon propre fariné sur lequel vous déposerez vos bagels une fois cuits. 

Découpez la pâte en 10 morceaux de poids égal et formez des boules régulières. (La technique ici)

Faites ensuite un trou au milieu du bagel avec votre index et faites agrandir le trou progressivement en faisant tourner le bagel. Il faut que le trou soit assez grand car la pâte va lever un peu et il ne faut pas que ça se rebouche! (une autre technique consiste à rouler la pâte en boudin et à former le bagel en soudant les deux extrémités. J'ai essayé mais je n'ai pas trouvé ça pratique)


J'ai déposé les bagels ainsi formés sur ma feuille silicone farinée et j'ai laissé reposer quelques minutes. 

Faites bouillir de l'eau dans une casserole assez large, et ajoutez y une cuillère à soupe de sucre.
Plongez ensuite les bagels dans l'eau bouillante, au mieux deux par deux, 45 secondes par face. 


Retirez les ensuite à l'aide d'une écumoire et déposez les sur le linge.

Déposez ensuite les bagels sur la feuille silicone. Badigeonnez les avec un jaune d'oeuf dilué avec un peu d'eau (j'ai trouvé le résultat plus joli avec le jaune plutôt que le blanc) et parsemez avec les graines de votre choix.


Enfournez les bagels en jetant sur la sole 1 verre d'eau glacée pour former de la buée. Baissez le thermostat à 6-7 (190°C) et cuire environ 20-25min. Éteignez le four et laisser les bagels à l'intérieur 5 minutes supplémentaires puis laissez le four entrouvert 2 à 3 minutes avant de sortir les bagels et les laisser refroidir sur une grille.


La dégustation :
Garnissez ensuite comme vous le souhaitez : fromage frais, salade, champignons frais, saumon, jambon, tout est permis!!


Bon appétit!



NB :
  • Il est possible de congeler les bagel cuits, mais à ce moment là il faut les congeler rapidement après refroidissement. J'ai trouvé qu'après congélation les bagels restaient corrects mais un peu moins bon quand même que tout frais!
  • Autre possibilité : la pâte peut se conserver 24h au réfrigérateur. Il est donc possible de découper le pâton en deux et de cuire une première fournée de 5, puis une deuxième le lendemain.